09.03.2021
radio.jpg

Écoute de la Radio en télétravail : de quelle manière écoutons-nous la radio aujourd'hui?

Le premier confinement dû au coronavirus, au printemps 2020, n’a pas seulement changé notre quotidien: en termes d’habitude de consommation, la radio affiche elle aussi, depuis lors, de nouvelles tendances. Hans Lackner, Director Operations auprès de la société de radiodiffusion Swiss Radioworld, a analysé l’utilisation de la radio en 2019 et 2020, avant, pendant et après le confinement.

 

Pénétration nette des radios suisses en 2019-2020 au cours de la journée (en milliers)

Source: Mediapulse Radio Data (Evogenius Reporting); 01.01.2019-31.12.2020

 

1. Utilisation de la radio avant le premier confinement: écoute pendant le «Drive Time» et la pause de midi principalement

Au cours de la journée, les pics les plus importants étaient jusque-là enregistrés le matin et le soir, pendant le «Drive Time» (temps de trajet). La pénétration diminuait au cours de la matinée, puis retrouvait une légère hausse vers midi, avant qu’une nouvelle baisse de performance ne soit observée dans l’après-midi. Les pénétrations les plus élevées étaient, à cette époque-là, mesurées en fin d’après-midi et en début de soirée.

 

2. Utilisation de la radio pendant le premier confinement: un pic le midi

L’utilisation de la radio a considérablement changé pendant le premier confinement, au printemps 2020. A certains moments de la journée, les radios enregistraient par moments une perte de portée importante, ce qui était cependant compensé parfois par de plus longues durées d’écoute. La forte réduction du trafic pendulaire pendant cette période a provoqué une perte de pénétration particulièrement grande lors du «Drive Time», le matin et en fin d’après-midi. En revanche, l’utilisation était en nette augmentation en fin de matinée jusqu’à atteindre un pic le midi.

 

3. Utilisation de la radio après le premier confinement: hausse de l’écoute le matin et en début de soirée

En 2020, l’utilisation de la radio est restée semblable même après le confinement: au lieu du pic habituel pendant le «Drive Time» matinal, une utilisation accrue a été enregistrée pendant toute la matinée jusqu’à midi. Avec la fin d’après-midi et le début de soirée, ce sont, à ce moment-là, les périodes à la plus forte pénétration.

 

Conclusion

L’utilisation de la radio a changé avec le confinement et les nouvelles routines quotidiennes. Depuis la fin du confinement, une légère baisse de pénétration se fait sentir. Outre le trafic pendulaire toujours réduit (surtout le matin), cela peut notamment s’expliquer par une utilisation renforcée des écouteurs en télétravail, phénomène qui n’est actuellement pas (encore) pris en compte dans les mesures. Pour votre propre planification de campagne, il peut toutefois être judicieux d’apporter des ajustements en conséquence.

 

Nous avons éveillé votre intérêt, ou vous avez d’autres questions?

Darko​ Dunjic, Sales Director de Swiss Radioworld, se tient à votre disposition (+41 44 485 42 92, [email protected])